Présentation

Identification
Acronyme du laboratoire : LREA
Faculté : Sciences
Création du laboratoire :
Tel/fax : Tel :                Fax : 038 87
Adresse : Faculté des Sciences, Université Badji Mokhtar 23000-Annaba.
Site web : http://www.lrea-univ-annaba.dz

Directeur du laboratoire

Nom & Prénom : BOULAKOUD Mohamed Salah
Grade : Professeur
Spécialité : Physiologie de la Reproduction 
Adresse électronique :  boulakoud@yahoo.com

Les objectifs
 
Le Laboratoire de Recherche en Ecophysiologie Animale vise les objectifs suivants :

  1. Scientifiques : Contribution à la maîtrise des mécanismes régissant la reproduction animale (interaction photopériode – système neuro- hormnal). Cerner les facteurs affectant les facultés reproductrices des animaux et de l’homme, comme l’exposition aux  métaux lourds (cas des travailleurs des usines), ainsi que les effets de l’usage abusif des produits phytosanitaires. Enfin, connaître les mécanismes physiologiques de détoxification chez les individus soumis à un environnement nocif.
  2. Economiques : L’insémination artificielle est d’une part, l’une des méthodes les plus sollicitées dans le contrôle de la reproduction animale, et d’autre part, une technique inévitable pour répondre aux problèmes liés à la stérilité humaine. Les conditions de congélation du sperme destiné à cet usage, posent encore beaucoup de problèmes d’ordre technique. A cet égard, nous avons réservé un volet concernant l’étude des conditions de congélation et de décongélation du sperme utilisé en insémination artificielle.
  3. Technologiques : Recensement des agents (polluants et pesticides) qui entraînent des perturbations au sein du système reproducteur des animaux et de l’homme, et mise au point des différentes méthodes et de paramètres biologiques et biochimiques indiquant les effets nocifs des polluants.
  4. Préservation de l’environnement : L’usage intensif des produits phytosanitaires représente une véritable menace pour la santé animale et humaine en général, et la fonction de reproduction en particulier. Pour faire face à cette situation, des connaissances en physiologie, en endocrinologie et en biochimie deviennent impératives.              
  crsict 2014: crsict.univ-annaba.dz